« Les chevaux ont des sabots pour les porter par-delà le gel et la neige, et des poils pour les protéger du vent et du froid. Ils mangent de l'herbe et boivent de l'eau, et galopent en faisant voltiger leur queue. Les manoirs et les grandes demeures les laissent indifférents. Lorsqu'ils sont contents, ils se frottent les naseaux. Lorsqu'ils sont furieux, ils font volte-face et se décrochent des ruades. Telle est la nature des chevaux. » Tchouang-tseu